Actualité

Huawei, Xiaomi, Vivo et Oppo : Un partenariat pour rivaliser Google

Huawei OPPO Vivo Xiaomi Global Developer Service Alliance

Les fabricants de smartphones Huawei, Xiaomi, Vivo et Oppo se rassemblent dans le cadre du Global Developer Service Alliance.Il s’agit là, d’une initiative qui permettra aux développeurs du monde entier de tirer profit du magasin d’application virtuel de chaque fabricant dans des régions différentes. Il semblerait que ce partenariat soit également perçu comme une stratégie pour concurrencer Google. Qu’en est-il réellement ?

Huawei, Xiaomi, Vivo et Oppo, les entreprises chinoises se regroupent

L’année dernière, Donald Trump prenait à partie Huawei pour ensuite sanctionner le fabricant Chinois en lui interdisant l’utilisation de tous les services Américain, notamment Android et Google. Si la nouvelle a été difficile à avaler, Huawei a tout de même réussi à retroussé ses manches pour mettre en place une toute nouvelle stratégie. Et l’entreprise Chinoise n’a pas perdue de temps.

Elle s’apprête déjà à lancer un nouveau système d’exploitation, Harmony OS, suivi d’un pack Huawei Mobile Services. Ce dernier semble présenter de nombreuses similitudes avec le fameux Google Mobile Services (Gmail, Maps, Drive, etc.) que l’on connaît tous.

Huawei OPPO Vivo Xiaomi Global Developer Service Alliance

Maintenant que le fabricant Huawei a réussi à mettre en place la plupart de ses planifications. Voilà que Oppo, Vivo et Xiaomi s’associent à lui pour contester le monopole de Google sur le marché. Ce partenariat va ainsi permettre aux développeurs du monde entier de développer des applications sur les magasins d’applications de chaque fabricant Chinois. En clair, si cela fonctionne comme prévu, les quatre enseignes seront bien moins indépendantes d’Android et seront avantagées par de nombreuses et nouvelles applications en tout genre.

Ce partenariat a été réalisé dans le cadre du Global Developer Service Alliance. Il s’agit d’une initiative qui semble vouloir affronter le fameux Play Store de Google. Néanmoins, un responsable de Xiaomi a précisé qu’il ne s’agissait pas d’une attaque concurrentielle à l’égard de Google. Mais belle et bien d’une opportunité offerte à tous les développeurs du monde entier pour qu’ils puissent développer leurs applications sur les marchés étrangers.

Cette initiative couvrira dans un premier temps un total de neuf régions, notamment l’Inde et la Russie.

Related Articles

Google Stadia, qu’en est-il de cette nouveauté ?

Chanelle

Une vidéo du HTC Ville avec HTC Sense 4.0

Olivier

L’explication de HTC sur la lenteur des mises à jour

Olivier