Actualité

Une firme japonaise prétend détenir depuis 2009 le brevet de la technologie qui est incluse dans les Google Glass

Softbank-PDG

Déposer un brevet permet de protéger efficacement la propriété intellectuelle, du moins c’est ce que cela devrait être et à long terme. Dans ce cas-ci, il permet aux entreprises de conserver leurs idées à l’abri des entrepreneurs qui voudraient s’enrichir sur leur dos. Récemment, le PDG de la firme Softbank, Masayoshi Son, a publié un lien sur un réseau social qui mène vers un discours de deux heures, en japonais et sous-titré en anglais, dans lequel il parle à ses actionnaires de sa vision du futur. Cette vidéo montre comment il envisage le monde dans les trois prochaines décennies sur le plan technologique.

Apparemment, une de ces perspectives d’avenir aurait été reprise par le géant Google, dans ce qu’il nomme comme le projet Google Glass. En effet, dans une partie de son discours (vers la moitié de la vidéo à 1 h 23), il décrit une idée familière en parlant de lunettes à réalité augmentée qui peuvent comprendre ce qu’une personne dit et qui affiche instantanément en sous-titre la traduction. Il y mentionne également et très clairement qu’il a déjà déposé un brevet pour cette invention.

Lunettes Softbank

Il est à mentionner que la vidéo en question a été diffusée en 2009, ce qui veut dire que le concept n’est pas si nouveau en fin de compte. L’image ci-dessus a été prise sur un brevet déposé par Softbank Mobile Corp en 2010, ce qui est probablement le brevet mentionné par Masayoshi Son. Ce brevet décrit une fonction de traduction similaire, mais pas totalement identique à ce qui a été mise en valeur dans la dernière vidéo de promotion du projet Google Glass.

 http://youtu.be/v1uyQZNg2vE

À titre informatif, Masayoshi Son a décroché son premier million de dollars en vendant un brevet pour un dispositif de traduction. C’est l’entreprise Sharp qui avait fait cette acquisition. Quant à son entreprise, il a connu un essor fulgurant qui fait de lui un des leaders dans le domaine de la technologie. Il n’y a rien à redire sur cette firme qui, à maintes reprises, s’est distinguée par sa philanthropie comme la donation de 120 millions de dollars aux régions touchées par le tremblement de terre de 2011 et bien d’autres encore.

Pour le moment, nous ne savons pas précisément s’il s’agit bien de la même technologie, et si Google a vraiment repris l’idée des Japonais. Par contre, Google a du fil à retordre puisque la revendication provient d’un des hommes les plus riches et les plus influents du Japon. Il ne lui sera donc pas difficile de faire appel à une armée d’avocats pour réclamer ce qui lui est dû (si copie il y a).

Liens vers la vidéo et le brevet de Softbank

Source 2

Related Articles

Chrome sur Android, Sergey Brin en parle

Olivier

Tout savoir sur une entreprise avec l’application SOCIETE.COM

Olivier

Plein de nouveaux terminaux Android au Google I/O !

Olivier

Leave a Comment