Actualité

Un logiciel espion chinois dans les Smartphones Android

Photo : logiciel espion chinois

Il a été découvert récemment qu’un logiciel espion chinois est installé sur des millions de smartphones afin que la société Adups puisse collecter les données des utilisateurs. Les données de bases telles que le numéro IMEI, l’endroit où se trouve l’appareil, l’historique des appels et des SMS ou encore les contacts et les applications utilisées par le propriétaire. Ces données sont collectées sur les Smartphones et les tablettes fonctionnant sous le logiciel Android de Google et connectés sur le réseau. Elles sont transmises d’après les informations de Kryptowire toutes les 72 heures à un serveur localisé en Chine sans que les utilisateurs soient au courant. L’entreprise de sécurité informatique a fait part de cette découverte au New York Times après que l’un de ses chercheurs a trouvé cette vulnérabilité par une activité anormale d’un Smartphone qui après traçage envoyait des messages régulièrement dans la ville de Shanghai. La question qui se pose pour les fournisseurs et les utilisateurs est l’utilisation de ces données volées, c’est pour des publicités ou plus grave encore un espionnage étatique ? Après avoir enquêté auprès de la société Adups, elle affirme que théoriquement, le logiciel a été installé pour comprendre les utilisations de ses clients qui comptent quand même près de 700 millions sur le marché des Smartphones.

Photo : logiciel espion chinois

Un logiciel authentique et volontaire

La société Adups confirme que ce logiciel espion chinois a été destiné pour le marché chinois et que les Américains ne devraient pas être touchés par les collectes de données de ses utilisateurs. Ce qui n’est pas le cas d’après les spécialistes de la sécurité informatique, c’est un outil d’analyse intrusif d’après eux. Son fournisseur assure que les données stockées ont été supprimées et n’ont jamais été partagées ailleurs, pour que les utilisateurs n’aient plus peur de leurs informations dans le futur. Les smartphones Android d’entrée de gamme tels que Huawei, ZTE, et surtout Blu Products ont été les plus touchés comptant environ 120 000 appareils contaminés. Blu Products a déployé une mise à jour sur son site afin de résoudre le problème, une installation qui annulera les activités du logiciel espion. La firme Google a demandé à Adups de retirer ce système de surveillance sur ses systèmes d’exploitation notamment sur Google Play Store où les utilisateurs peuvent y avoir accès. Les autorités américaines sont sur leurs gardes face à un logiciel pareil qui peut nuire à la sécurité nationale, voire internationale, elles sont encore en train d’évaluer l’emprise d’une telle manœuvre pour la sécurité de tous. En tout cas, l’avocate de la société Adups affirme que son client et ses produits n’ont aucun lien et ne travaillent pas pour le gouvernement chinois.

Les autres spywares suspects chinois

À part ce fameux logiciel espion, les Chinois ont aussi d’autres inventions qui font craindre la sécurité de ces utilisateurs et des géants de ce monde. On trouve aussi ces portes dérobées ou communément appelées backdoor sur certains Smartphones, le fabricant chinois Xiaomi les a sur ses produits. En effet, ce dernier a été récemment accusé devant la justice pour cette application qui permet de s’introduire illicitement sur les Smartphones des utilisateurs ciblés. Une technologie qui fait peur, car elle permet à distance d’installer et de mettre à jour des applications sur les terminaux visés. Ces spywares peuvent aussi enregistrer les données des utilisateurs et voir tout ce que le propriétaire est en train de faire sur son mobile. Les plus populaires sont les spywares qui utilisent les données pour envoyer des publicités directement sur le compte de l’utilisateur. Ce sont des intrusions que les clients ne savent même pas comment c’est possible, ils sont justes devant le fait accompli et ne connaissent pas les travaux derrière tout cela.

Related Articles

Les caracteristiques officielles des LG L40, LG L70 et LG L90

Pauline

Soirée LG parisienne : présentation du LG GW620

interv

Le Tegra K1 de Nvidia offre le GPU le plus rapide du moment

Frederic

1 comment

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.