Tests et Dossiers

Test Sony Ericsson Xperia X10

Le Sony Ericsson Xperia X10 est maintenant disponible après de très (trop?) longs mois d’attente. Il est donc grand temps de voir ce le premier terminal Android de Sony Ericsson a dans le ventre et ce qu’il vaut par rapport à la concurrence, devenue féroce entre temps.

Introduction

On a commencé à entendre parler et à voir le Sony Ericsson Xperia X10, alors connu sous le nom de Rachael, à la mi-2009 et on connaissait déjà ses caractéristiques complètes en juillet ! A l’époque, ses spécificités techniques faisaient rêver mais aujourd’hui des smartphones comme le Nexus One en ont des similaires, et d’autres comme le HTC Evo 4G ou le Samsung Galaxy S vont les surpasser largement. Alors le Sony Ericsson Xperia X10 vaut-il toujours le coup? C’est ce que nous allons tenter de déterminer grâce à ce test. A noter que le test à été fait sur un prototype, et il se peut donc que quelques petites modifications aient été apportées entre temps au modèle définitif.

Look, design et finition

Quand les premières photos du Xperia 10 sont apparues, tout le monde louait son esthétique réussie, et cela n’a pas changé : le Sony Ericsson Xperia X10 est beau. N’allons pas dire que c’est un téléphone de fille mais c’est peut-être le premier terminal Android du marché qui saura séduire une large cible féminine. Malgré son écran de 4 pouces, il est à peine plus grand qu’un iPhone ou qu’un Nexus One et sa finesse lui confère une impression de légèreté, et d’ailleurs il ne pèse que 135 grammes, ce qui confère tout de même un sentiment de robustesse.

Les matériaux choisis sont de bonne qualité, avec notamment une coque arrière similaire à celle du Nexus One qui ne marque pas les traces de doigt. Un bémol cependant pour l’écran, qui lui attire les trace de doigt comme un aimant, et pire encore présentait quelques micro rayures (c’est un modèle de test qui est passé entre de nombreuses mains), mais espérons que ce défaut soit corrigé dans la version définitive de l’appareil.

Verdict : Très bien, sûrement un des terminaux Android les plus charmant du marché.

Ergonomie

Malgré la taille de l’appareil, le Xperia X10 est facilement manipulable d’une seule main et les 3 boutons (menu, home et retour) permettent un accès aisé au différentes fonctions et menus. On regrettera l’absence du bouton recherche mais cela se serait fait au détriment de l’esthétique.

Un bouton sur la face latérale de l’appareil permet d’accéder directement à l’appareil photo (dont nous reparlerons plus tard), et les touches de volume permettent alors de régler le zoom, c’est astucieux.

La prise jack 3.5 millimètres se situe sur le haut de l’appareil, de même que la prise de rechargement au format micro-usb, malheureusement recouverte par un petit capot pas pratique pour un sou et à l’intérêt discutable (esthétique encore?).

L’accès à la carte micro-SD oblige se situe derrière la batterie et oblige donc à retirer le capot de l’appareil, chose qui s’avère bien complexe (ou alors c’est moi qui suis pas doué), mais au moins il ne s’envolera pas au moindre choc.

Verdict : Le Xperia X10 s’en sort bien au vu de la taille de l’appareil. Certaines petites erreurs l’empêchent de faire un sans-faute.

Autonomie

Il ne fallait pas s’attendre à des miracles en terme d’autonomie comme c’est le cas pour la majorité des smartphones de dernière génération mais le Xperia X10 s’en sort honorablement compte tenu du matériel embarqué. Comptez une grosse journée en utilisation normale.

Verdict : Dans la norme.

Caractéristiques techniques

A l’époque des premières fuites, le Xperia X10 faisait fantasmer tout smartphone addict qui se respecte avec ses caractéristiques qui surpassaient largement le marché, et aujourd’hui elles sont encore à la hauteur de ce qui se fait de mieux avec notamment le fameux processeur Qualcomm Snapdragon 1 GHz. Alors certes, l’interface est fluide dans l’ensemble, mais le X10 montre parfois ses limites quand de nombreuses applications sont lancés et de petites ralentissements se font sentir notamment dans l’application Timescape. Manque de puissance ou interface trop gourmande? Que l’on se rassure cependant, le X10 affiche de bonnes performances dans l’ensemble et on sent clairement qu’on a en main un smartphone de dernière génération (il semblerait cependant que la version de l’appareil disponible dans le commerce ne souffre plus d’aucun problème de fluidité).

Des caractéristiques similaires à la concurrence donc, mais le X10 tire son épingle du jeu grâce à son écran 4 pouces 854×480 pixels, le plus grand écran du marché Android (en attendant le HTC Evo 4G et son écran 4.3 pouces). L’écran n’est pas AMOLED mais les couleurs sont vives et sa taille apporte un réel confort dans la lecture. Rien à redire non plus en terme de réactivité mais les amateurs de multi-touch seront déçus d’apprendre que l’écran ne le permet pas et ne le permettra jamais même lorsque Sony Ericsson décidera de mettre à jour l’appareil vers Android 2.1 Eclair.

Le capteur de l’appareil photo affiche 8.1 megapixels au compteur, et les photos sont de qualité (comme d’habitude chez Sony Ericsson), d’autant plus que le logiciel photo a été entièrement customisé et permet tout un tas de réglage (zoom, détection des visages…).

Verdict : D’excellentes caractéristiques dans l’ensemble mais aussi quelques lacunes qui mettent le X10 tout juste à la hauteur de ses concurrents directs.

L’interface et les applications Sony Ericsson

Le Xperia X10 embarque une mouture d’Android 1.6 Donut entièrement customisée par Sony Ericsson. L’intégration n’est pas aussi poussée qu’un HTC Sense mais le moins que l’on puisse dire est que le résultat est très réussi.

Tous les menus et les icônes ont été customisés dans des tons bleus du plus bel effet et des petites animations rendent le tout bien plus vivant qu’un simple Android 1.6 Cupcake.

Mediascape

Une appli qui permet de visionner tous les média (photo, vidéo, musique…) en quelques clics, et une jolie interface.

Timescape

Sûrement la fonctionnalité la plus intéressante du Xperia X10, Timescape vous permet de consulter toutes vos notifications (SMS, Facebook, Twitter…) en une seule application. Un widget sur le bureau permet également de visionner les notifications les plus récentes.

Vidéo de présentation de l’interface :

On notera également la présence de quelques applications installées par défaut comme Sony Ericsson Sync, mais dans l’ensemble leur intérêt est discutable.

Verdict : Une bien jolie interface, malheureusement basée sur un Android 1.6 qui commence à se faire vieux… Mais Sony Ericsson a promis une mise à jour, espérons qu’elle ne tarde pas trop.

Comparatif

On l’a dit à plusieurs reprises lors de ce test, le Xperia X10 débarque sur le marché alors que des smartphones concurrents aux caractéristiques équivalentes sont déjà présents depuis plusieurs mois. Le X10 tient-il la comparaison? C’est ce que nous allons voir en le comparant avec la star du moment, le Nexus One.

C’est une question de goût mais j’attribue la palme du design au Xperia X10, aux lignes plus sexy que le Nexus One et sa robe noire (ou blanche) très classe. Les boutons supplémentaires du Nexus One mais surtout sa molette le font gagner la bataille de l’ergonomie même si le bouton d’accès direct à l’appareil photo du X10 font défaut au Google Phone.

Sur la partie purement technique, les deux terminaux ont des caractéristiques quasiment semblables, difficile donc de les départager.

Concernant l’interface, c’est comme toujours une question de goût selon que vous aimiez la sobriété de l’interface Android de base, ou le côté esthétique de celle de Sony Ericsson. J’ai tendance à aimer la sobriété, mais Sony Ericsson a fournit un bel effort alors on lui donne le point. Par contre, il faudra se contenter d’Android 1.6 Donut pour l’instant, et c’est bien dommage vu les améliorations apportées par Eclair…

Le vainqueur? A vous de juger selon ces différents critères…

Conclusion

Que dire de ce Sony Ericsson Xperia X10? S’il nous faisait rêver il y a quelques mois avec son design sexy et ses caractéristiques avantageuses, aujourd’hui il se retrouve confronté à une concurrence féroce et quelques petits défauts empêchent le Xperia X10 de se démarquer des autres prétendants.

Il n’en reste pas moins un modèle très intéressant, parmi les meilleurs du marché, qui saura séduire ceux qui veulent un smartphone puissant sans pour autant sacrifier le style.

En tout cas c’est un premier essai sur Android réussi de la part de Sony Ericsson mais on attend maintenant de voir si le constructeur sera à la hauteur sur le sujet épineux des mises à jour, ce qui lui permettrait de marquer des points face à la concurrence.

Pour rappel, le Sony Ericsson Xperia X10 est disponible depuis chez Orange, à partir de 129 euros.

Related Articles

Que vaut la Nexus 7 2 face à ses concurrentes directes

Olivier

Test de la batterie du Samsung Galaxy S4, la version avec le processeur Snapdragon S600

Olivier

Spin the bottle : Faite tourner la bouteille !

46 comments

Leave a Comment