Tests et Dossiers

Test Samsung Galaxy Tab 10.1

Après une Samsung Galaxy Tab première du nom au format intéressant, mais qui faisait pâle figure face notamment à l’iPad, Samsung est aujourd’hui de retour sur le secteur des tablettes et compte bien se tailler la part du lion sur ce marché florissant. Voici donc le test de la Samsung Galaxy Tab 10.1 qui est a commencé à être disponible au compte-goutte en France depuis ce lundi.

 

Après avoir dévoilé une première version de la Samsung Galaxy Tab 10.1 lors du Mobile World Congress 2011 en février dernier, Samsung a revu sa copie après la sortie de l’iPad 2 et propose aujourd’hui une tablette plus fine et plus légère que sa concurrent d’Apple, la plaçant d’emblée comme une prétendante sérieuse au titre de meilleure tablette Android du marché.

A noter que la tablette testé a été importée des USA mais à priori seule la partie logicielle diffère du modèle vendu en France.

Design

Pour ceux qui auront manipulé une Motorola Xoom ou une autre tablette Android 10 pouces, la première chose qui marque en prenant en main la Samsung Galaxy Tab 10.1 est sa finesse et sa légèreté, à peine 8.6 mm d’épaisseur pour 595 grammes !

Il en résultat une prise en main aisée et agréable, notamment lors de la saisie de texte ou l’utilisation de l’écran tactile.

La face arrière est composée d’aluminium brossé de couleur gris anthracite du plus bel effet, mais surtout très peu sensible aux rayures et aux traces de doigts.

Par ailleurs, malgré sa finesse, la Samsung Galaxy Tab 10.1 donne une impression de robustesse générale qui après quelques temps d’utilisation ne semble pas usurpée.

Comme toute les tablettes Honeycomb, la Samsung Galaxy Tab est entièrement tactile, et les seuls boutons physiques présents sont ceux permettant de régler le volume, et d’allumer la tablette.

Une prise jack 3.5 mm permettant de brancher ses écouteurs préférés est présente sur la tranche supérieure de l’appareil.

La prise USB est quant à elle située sur la tranche inférieure. On déplorera son format propriétaire qui oblige à ne pas l’égarer au risque de payer une fortune pour un câble de rechange. On se consolera en notant qu’il est possible de recharger la tablette lorsqu’on la connecte en mode USB à un ordinateur, ce qui n’est pas le cas de toutes les tablettes du marché.

La prise HDMI est absente, c’est très dommage sachant que beaucoup d’utilisateurs potentiels de cette Samsung Galaxy Tab 10.1 la destinent à une utilisation domestique.

La Samsung Galaxy Tab 10.1 est donc une tablette très séduisante, qui donne un petit coup de vieux à ses concurrents directs sous Android.

Performances

La Samsung Galaxy Tab 10.1 embarque comme la majorité des tablettes sous Android 3.0 Honeycomb un processeur double-coeur cadencé à 1 GHz. Il s’agit en l’occurrence d’un processeur NVIDIA Tegra 2.

Il en résulte des performances pour le moins impressionnantes, que ce soit dans l’interface ou dans les applications et jeux.

La navigation web n’est pas en reste non plus, les pages se chargeant très rapidement à condition de disposer d’une bonne connexion.

Aujourd’hui, acheter une Samsung Galaxy Tab 10.1 c’est la garantie de faire tourner tous les jeux et applications Android… Sauf ceux qui ne sont pas optimisés pour les tablettes, mais on en reparlera plus tard.

Multimédia

En plus de ses performances brutes, la Samsung Galaxy Tab fait également plutôt bonne figure sur le plan du multimédia.

L’appareil photo de 3 mégapixels, équipé d’un flash LED, permettra de réaliser de jolies photos et vidéos, même si il faut admettre qu’un appareil photo de 25 centimètres de large n’est pas des plus pratiques.

Bien plus adaptée à une utilisation domestique, la caméra frontale de 2 mégapixels qui permettra de profiter des capacités de chat vidéo apportées par Android 3.0 Honeycomb. De plus, le micro vous permettra d’exploiter la saisie vocale pour plus de confort lors des recherches.

Si les deux haut-parleurs situés sur le côté de l’appareil sont adaptés pour une utilisation classique, on préférera rapidement brancher des écouteurs ou des enceintes pour écouter de la musique.

Le modèle testé était doté de 16 GB de stockage, largement suffisant pour installer des tonnes d’applications et entreposer quantités de musiques et vidéos, mais si vous en voulez plus sachez que la Samsung Galaxy Tab 10.1 est également disponible dans une version 32 GB.

Autonomie

La Samsung Galaxy Tab 10.1 embarque une batterie de 7000 mAh, sachant que les capacités des batteries des smartphones standards dépassent rarement 1500 mAh. Alors certes, une tablette est bien plus gourmande en énergie mais vous pouvez tabler sur une autonomie d’une journée en utilisation modérée. Si vous jouez à des jeux HD tout en faisant tourner Spotify sur les hauts parleurs à fond, il ne faut pas compter sur plus de 5 ou 6 heures et il ne faudra donc pas trop s’éloigner d’une prise de courant…

A noter que la batterie n’est pas amovible et il faudra donc compter sur un retour obligatoire au SAV en cas de souci.

Experience utilisateur et interface

Contrairement à sa grand soeur la Samsung Galaxy Tab première du nom, et comme la majorité des tablettes Android récentes, la Samsung Galaxy Tab 10.1 embarque Honeycomb, la version d’Android spécialement adaptée pour les tablettes.

Si vous lisez régulièrement PointGPhone, vous connaissez peut-être déjà Honeycomb dans ses moindres détails mais soulignons encore une fois à quel point cette mouture d’Android est agréable à utiliser sur une tablette.

La création de raccourcis d’applications ainsi que le passage d’une application à l’autre, tout comme le menu des notifications, sont extrêmement bien pensé, sans parler du navigateur web et de ses onglets familiers qui se rapprochent d’une expérience desktop.

Le clavier quant à lui est également adapté à ce format, et on ne risque plus de se tromper de touche comme sur un smartphone, même si on songera peut-être à craquer pour le clavier physique si on écrit beaucoup de texte.

Certaines applications populaires ont eu droit à une adaptation au format tablette, et c’est généralement un véritable bonheur. On pensera notamment à l’application Gmail et son système de tabs qui à de forte chance de vous la faire préférer à son homologue web pour la consultation de mails… Ajoutez à cela des widgets de grande taille et vous avez tous les ingrédients pour la station multimédia parfaite.

D’un autre côté, certaines applications ne sont pas adaptés au format tablette et parfois inutilisables ou tout simplement absentes du market. Mais on suppose que ce n’est qu’une question de temps d’ici à ce qu’elles aient droit à leur adaptation.

A noter que le modèle vendu en France embarquera TouchWiz 4.0, l’interface customisée de Samsung basée sur Honeycomb qui apportera un design sensiblement différent et des widgets supplémentaires comme c’est déjà le cas sur les terminaux de la marque mais l’expérience sera similaire dans les grandes lignes.

Autres modèles

Le modèle testé est un 16GB Wi-Fi mais la Samsung Galaxy Tab est disponible dans 3 autres modèles différents :

  • 16 Go Wi-Fi : 489€
  • 32 Go Wi-Fi : 589€
  • 16 Go 3G : 609€
  • 32 Go 3G : 709€

A noter qu’un modèle entièrement blanc est également disponible.

L’autre option réside dans la Samsung Galaxy Tab 8.9, parfaitement identique en tout points à la Samsung Galaxy Tab 10.1 mais comme son nom l’indique, plus petite, et sans doute plus transportable même si il faudra malgré tout de très grandes poches.

La concurrence

La Samsung Galaxy Tab 10.1 embarque ce qui se fait de mieux en matière de matériel à l’heure actuelle et sa finesse et son poids font passer les Motorola Xoom et autres Asus Eee Pad Transformer pour des mastodontes balourds.

La finition également est ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle sur le marché Android, et cela ne se ressent même pas sur son prix qui se situe dans la même tranche que ses concurrents directs.

Quant à l’iPad 2, la question en vient à faire un choix entre Android et iOS… J’aurais tendance à penser que la liberté offerte par Android sied encore plus à ce type de matériel qu’à un smartphone, mais en contrepartie il faut bien admettre que l’OS d’Apple a encore la primeur des applications adaptées au format tablette.

Conclusion

Après avoir présenté en début d’année une première mouture peu convaincante, Samsung a réalisée le tour de force de proposer aujourd’hui ce qui est sans nul doute une des toutes meilleures, voire la meilleure tablette Android du marché.

Sa finesse et sa finition font de la Samsung Galaxy Tab un très bel objet auquel on devient vite accroc.

Si vous pensez avoir l’utilité d’une tablette, la Samsung Galaxy Tab 10.1 est sans conteste un excellent choix que vous ne regretterez pas.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à la poser dans les commentaires, j’y répondrais avec plaisir.

Galerie photo

Related Articles

Android vs iOS : Pourquoi de plus en plus de développeurs choisissent Android ?

Frederic

Tous sur Google Now

sylvain

Le lecteur PDF officiel d’Adobe : efficace

Frederic

39 comments

Leave a Comment