Tests et Dossiers

Test HTC Flyer


Warning: Error while sending QUERY packet. PID=765350 in /home/foa12/sites/pointgphone.com/wordpress/wp-includes/wp-db.php on line 1924

Annoncé au dernier Mobile World Congress à Barcelone en même temps que les nouveaux smartphones de la marque, la Flyer, première tablette (sous Android) d’HTC est un ovni dans le monde des ardoises. La tablette est différente des autres, tandis que Motorola, LG ou encore Samsung jouent la carte de l’abeille bleue (Honeycomb), la Flyer, quant-à-elle, se contente de Gingerbread accompagné d’une surcouche Sense spécialement développée pour elle, mais aussi d’un stylet qui la démarque clairement de ses concurrentes directes, la BlackBerry Playbook, Galaxy Tab première du nom ou encore de la Dell Streak.

Pour rappel, la tablette taiwanaise dispose d’un écran 7” avec une résolution de 1024 × 600, de Sense “3D”, de Gingerbread 2.3.3, d’un stylet comportant deux boutons, d’un processeur Qualcomm Snapdragon à 1.5Ghz, une fréquence élevé pour compenser le fait qu’il ne soit pas dual-core. En dehors de cela, on retrouve les classiques Bluetooth 3.0, WiFi n, port micro SD et sim, un GPS. L’appareil photo à l’arrière est de 5 mégapixels sans flash, webcam en façade de 1.3 mégapixels.

La HTC Flyer est disponible en deux versions, la 16 GO Wi-Fi I à environ 499€, et la 32go Wi-Fi+3G (modèle testé) à 649€.

Dans la boite

Le modèle que j’ai essayé était un exemplaire destiné aux tests, il se peut donc que le contenu diffère quelque peu du packaging commercial. On retrouve en plus de la tablette, un chargeur et un câble USB. Bonne nouvelle, HTC fournit un bel étui en simili-cuir blanc nacré affublé d’un emplacement pour le stylet. Chose importante, le stylet à impérativement besoin d’une pile (AAAA) pour interagir avec la tablette.

Prise en main et design

C’est tout-à-fait subjectif, mais selon moi, la Flyer a un design plutôt réussi, avec de jolies lignes et une coque en alu brossé type unibody qui lie deux pièces de plastique doux. Il faut enlever le capot supérieur pour accéder à la carte SIM et au port micro SD, en revanche, sur le modèle qui m’a été prêté il était assez difficile à retirer.

Sur la face avant, on retrouve l’écran, la webcam ainsi que son témoin de fonctionnement, le capteur de luminosité, les 3 boutons sensitifs habituels et celui rajouté par HTC pour le stylet. En réalité, ils ne sont pas 4, mais 8, la marque a eu l’ingénieuse idée d’implanter des boutons en portrait ainsi qu’en paysage, un réel plus en utilisation.

A l’arrière, seuls l’appareil photo et les deux hauts-parleur sont présents. Au dessus, se trouve la prise jack 3.5mm tout près du bouton d’allumage/verrouillage. Sur la tranche du bas, le port micro-USB et rien d’autre. Et sur la tranche de droite, les boutons de volume ainsi qu’un micro pour la visio.

Le port micro-USB a la particularité d’avoir été modifié (allez savoir pourquoi…), à première vue, on pourrait croire à un port propriétaire mais un câble micro-USB classique rentre et fonctionne parfaitement, étrange. On regrette par contre qu’un port HDMI ne soit pas présent.

On peut dire que la tablette est bien finie, plutôt légère (420g) et que sa forme bombée est idéale pour la prise en main, de plus, les bords de l’écran ont la taille parfaite pour y reposer ses doigts.

Le multimédia

L’écran de la Flyer est de type S-LCD, c’est une bonne surprise, il est plutôt lumineux et les contrastes sont bons. En revanche, comme sur toutes les tablettes, les reflets seront l’ennemi de vos films et autres séances de surf sur le web, il serait bon d’investir dans une protection d’écran matte. Par ailleurs, j’ai été assez déçu de voir qu’il était relativement peu lisible en extérieur.

Pour les vidéos, malheureusement, la tablette n’est compatible qu’avec le Xvid, MPEG-4 et WMV. Dommage, mais on peut toujours passer par un lecteur alternatif tel que MoboPlayer pour élargir le champ des possibilités.

Le son que donne les hauts-parleur est plutôt moyen, ni trop mauvais, ni excellent. J’ai eu l’impression que les basses étaient trop peu présentes. Il sera bon de préférer un casque de bonne qualité. Le lecteur de musique présent est parfaitement adapté au format, de plus, il permet de nous renvoyer directement sur YouTube pour lire des vidéos correspondants à un artiste.

Pour ce qui est du jeu, parmi tous ceux testés, aucun n’a ralenti ou planté sur la Flyer, un bon point donc.

Ici, "Dungeon Defender"

L’appareil photo

Avec ses 5 mégapixels sans flash, mieux vaut ne pas s’attendre à des miracles, mais il pourra toujours vous dépanner dans la plupart des situations, sauf la nuit, bien entendu. De toutes façons, une tablette n’a pas pour vocation de remplacer un appareil photo.

La navigation web

Je n’ai eu aucun souci sur ce point, une fois le plugin Flash installé, tous les sites sont visibles sans problème. Un double-clique du doigt et le texte s’adapte automatiquement, c’est un réel plaisir de surfer sur la Flyer. Le navigateur chrome mobile a été légèrement customisé par HTC, notamment au niveau de la gestion des onglets (limités à 6). S’il ne vous plaît pas, vous pourrez toujours installer Firefox Mobile ou encore Dolphin Browser HD qui fonctionnent tout aussi bien.

HTC Sense

La tablette embarque la  version de Sense  2.1 (ou “3D” pour les intimes), avec un paquet d’effets sympathiques. A mon avis la surcouche prend tout son sens dans ce format, elle est remarquablement fluide, HTC a fait un réel effort sur l’intégration de celle-ci. La marque a créé pas moins de 79 widgets, allant de la météo à la simple horloge.

Lorsque l’on se déplace  rapidement dans les bureaux, une sorte de roue infinie composée de ceux-ci se met en place. On peut toujours dézoomer sur un bureau pour tous les voir apparaître. Des applications sont présentes dès l’achat, comme Watch (boutique de films), un magasin et lecteur de livres électroniques.

Le service Evernote est directement intégré dans “Notes”, lorsque vous utiliser le stylet pour prendre des notes ou encore dessiner, le tout est enregistré sur votre compte.

(Je me devais de vous montrer mes incroyables talents de dessinateur)

A noter aussi, que beaucoup de choses sont personnalisables sur la tablette, c’est réellement appréciable.

Malheureusement, certaines applications ont un mauvais rendu sur un écran 7”, à la base développées pour des “petits” écrans de smartphone, on se retrouve alors avec de grands espaces vides, un texte trop petit… Même si, la plupart du temps, cela est juste laid, elles restent tout-à-fait utilisable, d’autant plus que vous pourrez toujours remplacer l’application incriminée par une autre mieux adaptée.

Le stylet

Voilà une des grandes forces de cette tablette, son stylet. Il faut savoir qu’il n’est utilisable que sur la Flyer et aucun autre écran capacitif, par conséquent, un stylet “universel” utilisé dessus ne vous ouvrira pas la porte aux gribouillages et autres prises de notes. Sa finition est excellente, fait du même alu brossé que l’arrière de l’appareil. Dessus, on retrouve deux boutons, le premier pour sélectionner du texte, le second faisant office de gomme.

Une seule pression avec le stylet sur l’écran et une capture d’écran est aussitôt réalisée, on peut alors travailler dessus, que ce soit un site internet, une page d’un livre…

Lorsque l’on appuie sur le bouton dédié au stylo à droite, un panel de couleurs et épaisseurs du crayon. Le stylet est vraiment très précis, de mon coté, j’ai une préférence pour le mode “stylo plume”. On peut ensuite envoyer ses notes sur son compte “Evernote” après s’y être connecté, ou alors, les partager sur Twitter ou Facebook.

Cette fonction est très utile, mais devient assez lassante, j’espère qu’HTC rajoutera d’autres interactions entre l’écran et le stylet avec l’arrivée d’Honeycomb sur la Flyer… Cela en est presque frustrant à l’heure actuelle.

D’ailleurs, mieux vaudra ne pas perdre ce stylo puisqu’il vous en coûtera aux alentours de 60€ pour vous en procurer un autre.

Conclusion

La HTC Flyer est une excellente tablette, avec sa finition irréprochable et son interface aux petits oignons, l’expérience utilisateur est très réussie notamment grâce au fameux stylet qui l’accompagne. L’intégration d’Android est tout simplement bluffante, de plus, le format de l’appareil me semble idéal, entre portabilité et confort d’utilisation.

Malheureusement, face aux prochaines tablettes dual-core sous 3.0, la puissance de la Flyer sera de plus en plus ridicule, l’autonomie m’a quant-à-elle semblé juste, aux alentours de 6h pour un usage classique, j’ai eu l’impression que le mode veille était assez gourmand.

Ensuite, vient le stylet, plusieurs fonctions intéressantes sont disponibles grâce à lui, mais si HTC ne développe pas d’autres utilités, il finira au fond d’un tiroir pour un paquet d’utilisateurs, mais qui sait, la mise-à-jour vers Honeycomb pourrait lui apporter un nouveau souffle.

Related Articles

TIZEN : Notre dossier concernant l’OS sur lequel Samsung sortira des nouveaux terminaux

Olivier

Nexus 7 2 2013 vs Kindle Fire HDX vs iPad Mini Retina : Comparaison des caractéristiques techniques

Olivier

Android System Info : Tout connaître sur son Android

Frederic

Warning: Error while sending QUERY packet. PID=765350 in /home/foa12/sites/pointgphone.com/wordpress/wp-includes/wp-db.php on line 1924

8 comments

Leave a Comment