Tests et Dossiers

Test HTC Desire Z

Il est enfin là, le successeur du HTC G1, j’ai nommé le HTC Desire Z, seulement le deuxième mobile à clavier physique du fabricant taïwanais depuis ses débuts sur Android. Est-il à la hauteur de l’attente? Réponse dans ce test du HTC Desire Z !

C’est un fait, l’offre en smartphones Android à clavier physique reste faible même après tout ce temps et des dizaines de modèles 100% tactiles. Peut-être que les constructeurs estiment que les claviers virtuels dont sont dotés nos smartphones sont suffisamment efficaces pour se passer de touches physiques (ou alors que la localisation des touches demande trop d’efforts?), et ils n’ont pas tout à fait tord tellement ces claviers se sont améliorés depuis quelques temps, sauf que certains ne s’y font pas et ont besoin de sentir les touches sous leurs doigts lorsqu’ils rédigent un SMS. Nul doute que ceux-là ont attendu le HTC Desire Z impatiemment… A  juste titre? C’est ce que nous allons voir dans ce test, qui a été réalisé à l’aide d’un HTC Desire Z équipé d’un clavier QWERTY, mais il sera bien entendu disponible au format AZERTY dans nos contrées.

Aspect extérieur et design

Alors que les derniers modèles de la marque, du Nexus One au HTC Desire en passant par le HTC Wildfire adoptaient un design assez similaire, le HTC Desire Z se démarque, tout d’abord par le choix des matériaux, un mix entre plastique (le même que les modèles précédent, qui ne marque pas les traces de doigts) et aluminium, du plus bel effet mais à priori sensible aux rayure et chocs.

Malgré la présence du clavier physique, le HTC Desire Z est assez compacte et présente des dimensions séduisantes de 119×60.4×14.16 millimètres pour un poids de 180 grammes (un poil lourd mais c’est le clavier), lui conférant une impression de robustesse lorsqu’on le tient dans la main.

Les finitions sont correctes, et aucun jeu n’est à déplorer au niveau du clavier physique. Le mécanisme semble cependant assez fragile, il faudra donc voir sa résistance sur le long terme. Un petit jeu à déplorer par contre du côté de la touche de volume, dommage.

La boite quant à elle contient les habituels câbles USB et chargeur (dont le design a été modifié, et gagne en esthéthique), ainsi que des écouteurs à la qualité correcte.

Verdict : Un beau smartphone, doté de finitions correctes dans l’ensemble et de dimensions adaptées.

Ergonomie

Le choix d’un mobile à clavier physique se faisant justement pour gagner en confort d’utilisation, on est en droit d’attendre une ergonomie exemplaire, et le HTC Desire Z répond présent.

Les différents boutons et connecteurs sont intelligemment placés et permettent une utilisation sans tracas.

La prise audio et le bouton power sont situés sur la tranche haute de l’appareil, les touches de volumes sont situées sur la tranche gauche, tout comme le port micro USB, et oh joie, oh bonheur, un bouton pour accéder directement à l’appareil photo est présent de l’autre côté ! C’est tellement pratique, que je ne comprend pas pourquoi HTC a abandonné cette idée, présente pourtant sur le HTC G1, sur la majorité de ses autres modèles…

Quant au clavier, c’est un bonheur à utiliser (j’en reparle dans le paragraphe suivant), et le pad tactile se montre très pratique voire indispensable une fois qu’on s’y est habitué (on notera qu’il est absent sur le HTC Desire HD). Une LED de notification est également présente.

Même l’accès à la batterie est, une fois n’est pas coutume, très facile grâce à un bouton qui ouvre le clapet en aluminium d’un simple glissement.

Seul bémol sur les touches de menus virtuelles, leur taille trop petite fait qu’on tape parfois sur un menu de l’écran, mais on s’y fait.

Verdict : Une ergonomie bien pensée, qui permet une utilisation agréable.

Le clavier physique

Le clavier physique, c’est sans doute la raison pour laquelle vous vous intéressez au HTC Desire Z, alors n’attendons plus et faisons simple : le clavier physique du HTC Desire Z est le meilleur que j’ai pu tester jusqu’à maintenant. Sa prise en main est agréable et il permet de saisir du texte de manière agréable et rapide.

Les touches sur 4 lignes sont spacieuses, espacées, et rétro-éclairées ! Pratique pour écrire des textos dans le noir.

On note la présence astucieuse de quelques touches bien pratiques, comme une touche Tab qui permet de se promener dans les menus, mais aussi une touche de recherche et deux touches de raccourcis personnalisables que l’ont peut associer à une application de son choix.

Une indication apparait dans la barre des tâches lorsque les touches FN ou majuscules sont enfoncées.

Une vidéo montrant le mécanisme de bascule du clavier :

Verdict : Le clavier physique du HTC Desire Z est une réussite, sans doute le meilleur sur le marché Android à l’heure actuelle.

Matériel et performances

Le HTC Desire Z est équipé de 512MB de RAM et d’un processeur 800 MHz, ce qui peut sembler léger face à la concurrence pour laquelle le standard semble être le gigahertz mais les performances n’ont absolument pas à rougir face à un Samsung Galaxy S ou un HTC Desire HD. Les défilement dans les menus sont fluides, et je n’ai déploré aucun ralentissement dans les applications.

L’écran a quant à lui une diagonale de 3.7 pouces affichant une résultant WVGA de 480 x 800 pixels, aux couleurs bien rendues dans l’ensemble mais manquant légèrement de contraste.

Bémol, comme d’habitude vous allez me dire, au sujet de la batterie, seulement de 1300 mAh,  qui permet une autonomie faiblarde de 6 heures en utilisation soutenue…

Le capteur photo est quant à lui de 5 megapixels, permettant la capture vidéo 720p, et des photos dans la ligné de ce à quoi nous a habitué HTC, c’est à dire correct mais sans plus.

Rien à signaler du côté de la qualité sonore et du micro.

Verdict : Un matériel cohérent et suffisant performant pour exploiter Android et HTC Sense. Batterie faiblarde, mais la concurrence ne fait pas mieux.

Caméra

La fonction caméra, qui comme je le disais plus haut est accessible grâce à un bouton situé sur la façade de l’appareil est très complète et permet de faire des photos et vidéos de qualité plus que correcte, notamment grâce à la capture vidéo 720p.

On notera qu’il est possible d’allumer ou d’éteindre le flash, ou d’utiliser le zoom, pendant la prise de vue.

De nombreux réglagles sont possibles, et plusieurs effets (essayez la distorsion !) sont proposés, malheureusement seulement pour les photos.

Exemple photo extérieur :

Exemple photo intérieur mode négatif :

Exemple vidéo extérieur 1 :

Exemple vidéo extérieur 2 :

Verdict : La capture vidéo 720p permet de faire des vidéos à la qualité plus que correcte pour un smartphone. Les photos sont quant à elles tout à fait correctes, et les différents effets proposés vous permettront d’exprimer vos talents d’artistes !

HTC Sense

HTC Sense, désormais basé sur Android 2.2 Froyo, c’est tout d’abord la personnalisation et cette mise à jour de la surcouche de HTC pousse encore plus loin les possibilités en proposant de nombreux thèmes, widgets, fonds d’écrans pour rendre votre HTC Desire Z (presque) unique.

A chaque fois il sera possible d’obtenir du contenu supplémentaire, grâce à la plateforme de contenu HTC Hub.

Les widgets, justement parlons-en. Outre les classiques widget horloges, météo, news, ou encore l’agrégateur de réseaux sociaux Friend Stream, il faudra désormais compte avec le widget de l’application HTC Likes, qui permet de découvrir des applications censées correspondre à vos goûts.

On notera la présence de l’application Locations, qui fait à la fois office de moteur de recherche de points d’intérêts.

Mais aussi de GPS à la manière d’un Google Navigation, pour lequel il est possible d’acheter des cartes d’autres pays du monde.

L’application Navigation Premier propose également un mode voiture.

Les applications de base comme la galerie photo, la radio FRM, le gestionnaire de contacts sont toujours aussi soignées.

Jetez donc un oeil à cette présentation vidéo officielle :

Verdict : HTC continue de creuser l’écart avec ses concurrents en matière de personnalisation en proposant une surcouche apportant une réelle valeur ajoutée, grâce à ses nombreuses applications et widgets, ainsi que ses multiples possibilités de personnalisation. Ensuite on aime ou on aime pas et certains préféreront à HTC Sense la simplicité de l’interface de base d’Android…

HTCSense.com

On a pu voir que la surcouche HTC Sense a subi un cure de jouvence réussie, mais la grande nouveauté se situe sur le web sous la forme du portail HTCSense.com . En effet, lorsque vous allumez votre HTC Desire Z pour la première fois, on vous propose de créer un compte HTCSense.com, un portail qui vous permet de gérer votre mobile depuis une interface web et de :

  • Faire sonner votre mobile même lorsqu’il est en mode silencieux, pratique pour les étourdis !

  • Localiser votre smartphone si vous l’avez perdu, et le bloquer grâce à un code PIN tout en affichant un message à destination du voleur ou de la gentil personne qui l’a trouvé.

  • Supprimer les données à distance

  • Créer un transfert d’appels ou de messages
  • Sauvegarder vos SMS en ligne
  • Gérer vos itinéraires et points d’intérêts (Footprints)
  • Gérer vos contacts en ligne

  • Accéder au HTC Hub afin de télécharger du contenu (applications, thèmes, sonneries…) sur votre HTC Desire Z

Le tout se fait dans une interface assez jolie et simple à utiliser, mais qui n’est malheureusement pas exempte de bugs à l’heure ou j’écris ce test.

Verdict : Vous l’aurez compris, HTCSense.com est un complément puissant pour votre mobile HTC, en espérant cependant que HTC règle rapidement les derniers bugs et que l’ajout de contenu soit soutenu.

Conclusion :

Alors que la concurrence sur les smartphones Android 100% tactiles se fait de plus en plus rude, l’offre en terminaux à clavier physique est toujours étrangement faible. Le HTC Desire Z mérite-t-il son titre de G2? Alors oui, c’est sans aucun doute le terminal à clavier le plus abouti à l’heure actuelle sur le marché. Il n’est cependant pas parfait, le tableau étant entaché par des petits défauts de finition, un écran qui aurait pu être mieux, et une batterie encore une fois bien faiblarde. Des défauts qui l’aurait fait sombre dans l’anonymat s’il n’était pas équipé de cet excellent clavier.

La mise à jour de HTC Sense en complément à HTCSense.com apporte à réelle valeur ajoutée, à condition d’aimer les interfaces customisées. Pour les autres, ce sera “too much”.

En quelques mots : Si vous voulez absolument un mobile Android à clavier physique et que l’interface HTC Sense vous plait, foncez !

Bien :

  • Le clavier !
  • Le design
  • HTC Sense et HTCSense.com (si on aime les surcouches)

Pas bien :

  • Le mécanisme du clavier qui semble fragile?
  • La batterie, faiblarde comme d’habitude
  • Les touches tactiles, trop petites
  • Un peu lourd
  • HTC Sense et HTCSense.com (si on n’aime pas les surcouches)

Acheter un HTC Desire Z

Le HTC Desire Z n’est pas encore disponible chez les opérateurs (on vous tient au courant), mais notre partenaire Expansys, qui nous l’a gentiment prêté pour ce test, le propose déjà en stock en QWERTY ou en pré-commande pour le modèle AZERTY à partir du 24 novembre.

En attendant, posez-moi toutes vos questions ou demandes d’éclaircissement sur le test dans les commentaires, j’y répondrais avec plaisir !

Galerie photo

Related Articles

Comparatif vidéo entre le Galaxy Nexus et le Samsung Galaxy S II

Olivier

Kindle Fire HDX vs Nexus 10 vs iPad Air : Qui a le meilleur écran ?

Frederic

Android vs iOS : Pourquoi de plus en plus de développeurs choisissent Android ?

Frederic

81 comments

Leave a Comment