Tests et Dossiers

Test du Moto G : Peut-on avoir un bon Smartphone pour moins de 170€ ?

test moto G 005

Sur le papier, le Moto G fait bien plus que ce qu’on pourrait attendre d’un smartphone d’entrée de gamme. Il possède un design attractif, un écran HD 720p lumineux et un appareil photo 5 mégapixels. Le tout pour moins de 170 euros.

L’idée d’un appareil milieu de gamme au prix de l’entrée de gamme est extrêmement attirante. Alors que le Nexus 5 (À lire aussi : Test du Nexus 5 : Quand haut de gamme ne rime pas avec gros budget) offre une expérience digne du haut de gamme pour moins de 350 euros, il reste tout de même cher pour la plupart des premiers acquéreurs de smartphones. Le Moto G, en revanche, pourrait convenir à tout le monde. C’est un appareil que vos parents et grands-parents achèteraient. Le smartphone bon marché qui vous suit partout jusqu’à ce que vous le remplaciez. L’appareil de secours lorsque vous faites tomber votre smartphone habituel dans l’évier de la cuisine, etc…

Il est bon marché, mais la cible potentielle d’un tel appareil est immense.

En parlant du Nexus 5, sachez que vous pouvez le trouver au meilleur prix via les boutiques ci-dessous :

Les boutiques qui proposent le Moto G aux meilleurs prix sont disponibles via le tableau de comparaison ci-dessous :

Ces tableaux de comparaison de prix sont disponibles uniquement depuis le poste original qui est disponible sur PointGPhone.com

Design

Le design du Moto G est similaire à celui du Moto X, bien que plus petit pour permettre l’installation d’un écran de 4,5 pouces.

A une époque où les écrans 5 et 6 pouces sont la norme, un écran plus petit comme celui du Moto G peut s’avérer être une bonne chose pour les consommateurs qui n’aiment pas les grands écrans. Le dos courbé est confortable dans la paume de la main et vous pouvez accéder à n’importe quelle partie de l’écran sans bouger votre main.

La coque arrière en plastique est douce et agréable au toucher. Elle ne semble pas non plus retenir la graisse et les empreintes. Je suis sûr qu’une petite chute n’abimerait pas le téléphone. Les boutons physiques sont faciles d’accès et faciles à cliquer. Par contre, sans regarder l’appareil, il peut être difficile de savoir si vous augmentez ou baissez le volume. C’est un détail mineur, mais un bouton volume en relief change beaucoup de choses quand vous écoutez de la musique en dehors de chez vous.

test moto G 007

Les courbes du Moto G le font paraitre un peu épais au milieu. Ce n’est pas très grave, mais c’est clairement visible quand vous voyez le Moto G de profil (c’était surement inévitable si l’on considère les composants internes du Moto G). Comme sur le Moto X, vous trouverez le logo Motorola au dos de l’appareil. Il est petit, mais j’ai souvent mis mes doigts dessus, car l’emplacement est confortable et accueillant, un peu comme un sofa.

test moto G 006

test moto G 005

Point de vue design, le Moto G est un beau téléphone. Ni magnifique ni original, mais cela suffit pour le rendre mémorable.

Personnalisation

Beaucoup ont considéré le Moto X comme très différent quand il a été annoncé un peu plus tôt cette année, seulement parce qu’il ne se contentait pas des couleurs noires, grises et blanches traditionnelles et proposait des options de personnalisation. Le Moto G ne va pas aussi loin, et propose plutôt une coque arrière interchangeable disponible dans une variété de couleurs et de formes.

moto g 141102

Le nom des Colored Shells (étuis colorés) parle de lui-même, et le rabat présent donne une apparence plus sophistiquée à l’appareil pour les clients professionnels. Les “Grip Shells” disposent d’une texture agrippante pour ceux d’entre vous qui font souvent tomber leur smartphone.

Aucune de ces possibilités n’est particulièrement nouvelle, mais le choix de couleurs et de textures est incroyable. Chaque variante semble contemporaine, pleine de vie et unique, donnant ainsi au Moto G un côté artistique que l’on trouve rarement sur les smartphones Android.

Contrairement au Moto X, ces options basiques de personnalisation ne sont pas un argument de vente suffisamment distinctif. Ces coques ne sont pas mauvaises, et les étuis de bonne qualité sont toujours bienvenus, mais ça ne sera pas suffisant pour vendre l’appareil, sauf si Motorola choisit de mettre l’accent sur ces possibilités durant sa campagne marketing.

Caractéristiques techniques du Moto G

NomMotorola Moto G
ÉcranIPS de 4.5" avec une resolution 720 x 1280 et une densité de pixels de 326 PPP
ProcesseurQualcomm Snadragon 400 cadencé à 1.2 GHz
GPUQualcomm Adreno 305
Mémoire RAM1 Go
Mémoire de Stockage interne8 ou 16 Go non extensible via une carte mémoire externe
APN5 MP
Caméra frontale1.3 MP
ConnectivitésHSDPA, WiFi, Bluetooth 4.0
OSAndroid 4.3 Jelly Bean
Dimensions129.9 x 65.9 x 11.6mm
Poids143 grammes
Batterie2070 mAh
AutresPossibilité de changer la coque du Smartphone

Qualité de l’écran

Afin de limiter les couts à tout prix, beaucoup d’appareils Android entrée de gamme possèdent un affichage horrible. Ces affichages possèdent une résolution visiblement basse et nuisent au reste de l’appareil et au système de Google.

Heureusement, le Motorola Moto G évite ces deux problèmes et dispose d’un écran lumineux, réactif et avec une bonne densité de pixels. Il dispose d’une impressionnante résolution de 720p, ce qui est largement suffisant pour l’écran de 4,5 pouces. Avec 329 pixels par pouce (PPP), le Moto G affiche les icônes, les applications et le texte avec une grande précision. Il est vrai qu’il ne s’agit pas d’un écran Full HD 1080p, mais je ne trouve pas ça gênant pour un écran de cette taille.

test moto G 001

Le réglage automatique de la luminosité ne m’a pas convenu, tellement sombre que j’avais souvent besoin de plisser les yeux pour voir l’écran. Cependant, si vous réglez la luminosité manuellement et décidez de l’augmenter, l’écran brille dans presque toutes les conditions, même sous la lumière directe du soleil.

Les contrastes et les couleurs sont aussi impressionnants, avec des blancs purs et des noirs riches et profonds. Pour lire des ebooks et éditer des photos et vidéos, le Moto G est un très bon choix.

Qualité sonore

L’unique haut-parleur arrière du Moto G est bruyant et dynamique, et suffisamment clair pour des appels main libre.

Le son est bien celui d’un appareil entrée de gamme par contre, donc ne vous attendez pas à écouter votre album favori à la perfection. Cela suffit pour regarder des vidéos Youtube, mais vous aurez besoin d’écouteurs ou de haut-parleurs externes si vous voulez vraiment écouter de la musique. Mais rassurez-vous, avez un bon casque le Moto G sort un son plus que correct.

Logiciel

Le Moto G embarque Android 4.3 Jelly Bean et Android 4.4 KitKat devrait arriver en janvier. Motorola a ajouté quelques applications comme Assist et Appareil photo, mais c’est autrement identique à ce qu’on trouve sur les appareils Nexus ou sur la version Google Edition des Samsung Galaxy S4 et HTC One.

En général, les smartphones Android ne peuvent pas profiter de toute leur puissance et leur stockage, car ils doivent utiliser les surcouches constructeurs et beaucoup de logiciels inutiles.

Pouvoir simplement allumer l’appareil et l’utiliser immédiatement est un réel plaisir. Contrairement à d’autres smartphones Android, je n’ai pas eu besoin de passer du temps à rooter le Moto G et à télécharger lanceurs alternatifs et widgets. Dès l’allumage, j’étais satisfait de l’expérience utilisateur.

test moto G 008  test moto G 009  test moto G 010

Contrairement au Moto X, le Moto G ne supporte pas les notifications Active Display. Leur absence est le résultat du choix d’un écran LCD plutôt qu’AMOLED et elles manquent terriblement. La possibilité de lire les notifications et voir un extrait de leur contenu sans totalement réveiller l’appareil était une fonctionnalité unique du Moto X. Espérons que Motorola l’implémentera dans ses appareils à venir.

Le mode toujours à l’écoute de Google Now n’est pas non plus présent, mais ça ne m’a pas dérangé. J’imagine que ça peut être utile lorsque vous cuisinez ou portez quelque chose, mais l’usage reste limité.

En revanche, l’appareil possède l’application Assist qui réplique le réglage ne pas déranger de l’Iphone. Le Moto G reste ainsi silencieux durant votre sommeil et pendant les réunions prévues dans l’application Calendrier. Assist ne possède pas le mode Conduite de son prédécesseur par contre. Ce mode faisait la joie des propriétaires du Moto X.

Appareil photo

Avec un prix aussi bas, les compromis étaient inévitables de la part de Motorola. Dans le cas du Moto G, le compromis vient de l’appareil photo.

L’appareil photo arrière 5 mégapixels est décevant. Même dans des conditions de luminosité idéales, le Moto G a eu du mal à prendre en photo des objets se trouvant à plus de quelques mètres. Les vidéos étaient également bruitées, à tel point que je n’ai pas osé les partager sur internet.

Pour résumer, l’appareil photo n’est ni fiable ni versatile.

Le Moto G possède l’application Appareil Photo de Motorola, qui vise les débutants qui veulent prendre des photos rapidement. Elle est réussie de ce point de vue puisqu’elle cache tous les réglages basiques. Il vous suffit de taper n’importe où sur l’écran pour que le Motorola Moto G prenne une photo. La mise au point et l’exposition sont automatiques.

test moto G 015

Flash, HDR, panorama et mise au point sont tous disponibles dans un menu périphérique que vous faites apparaitre en glissant vos doigts de l’extrémité vers le centre de l’écran. C’est un peu lent et pas très réactif, mais l’interface est intuitive et plutôt plaisante.

Photos d’exemple :

test moto G 011  test moto G 012  test moto G 013

test moto G 014  test moto G 016

Cliquez sur les images pour les agrandir

Il en va de même pour les vidéos. Les fichiers 720p que le Moto G capture contiennent souvent une quantité de bruit inacceptable ainsi qu’un son creux et inégal quand on utilise le microphone de base. Ça suffit pour les vidéos Vine et Instagram occasionnelles, mais c’est totalement inutile pour les créatifs et ceux qui aiment faire des films.

Vidéo d’exemple :

Performance

Le Moto G possède un processeur quatre coeurs Qualcomm Snapdragon 400 cadencé à 1,2 GHz avec 1Go de mémoire RAM. C’est incroyable qu’un smartphone coutant ce prix là propose une expérience quatre cœurs, contre balancée néanmoins par le manque de puissance de la puce.

La performance peut être décrite en un seul mot : surprenante. Dès le moment où vous l’allumez et naviguez dans le lanceur d’application, le Moto G dépasse les attentes. Lancez quelques applications, utilisez-les et prenez quelques appels et l’appareil vous surprendra. Pour l’utilisateur moyen, c’est un appareil très fiable et satisfaisant.

test moto G 003

test moto G 004

Les utilisateurs avancés vont vite atteindre les limites de l’appareil par contre. À un moment, j’utilisais Google Play Music, tout en téléchargeant des photos Google Plus et en utilisant Gmail et Twitter. Après le passage d’une application à une autre pendant 15 minutes, je pouvais sentir certains ralentissements.

De manière surprenante, la navigation sur internet était aussi un point faible du Moto G. Le chargement des pages n’a pas posé de problèmes, mais le défilement était lent dans plusieurs navigateurs comme Chrome et Firefox.

Sans une version de 32Go, le stockage du Moto G est un autre problème. Le modèle 8Go de base se remplit vite quand vous constatez la place prise par le système d’exploitation et les applications pré-installées. Le Moto G ne dispose d’aucun emplacement microSD, donc si le stockage vous inquiète, la version 16GB est essentielle.

Connectivité et batterie

Le second compromis majeur du Moto G vient du non-support des réseaux 4G. De toute façon, Motorola vise le marché mondial, et beaucoup des utilisateurs de Moto G ne disposeront pas de réseau ou d’abonnement 4G.

Malgré tout, suite à l’annonce récente de Free Mobile (À lire aussi : Un forfait 4G avec 20 Go de data est disponible à 19.99€ chez Free Mobile), le prix des forfaits 4G LTE devrait baisser dans les semaines à venir. D’ici quelques années, je crains que l’appareil devienne obsolète à cause de cette décision, mais bon je pense que vous avez encore 1 à 2 ans encore avant que la France soit entièrement couverte par la 4G.

Je pense personnellement que la valeur ajoutée par une puce LTE aurait justifié un prix plus haut, ne serait-ce que pour préparer davantage le Moto G au futur. Mais malheureusement, je ne dirige pas Motorola…

Le Moto G a été conçu pour optimiser l’autonomie de la batterie. L’appareil possède une batterie de 2070 mAh inamovible, ce qui est utile étant donné la taille et les choix des composants. D’après mon expérience, le Moto G tient en général une journée entière. Ou au moins toutes les heures durant lesquelles j’étais éveillé. J’ai parfois eu besoin d’un chargeur en début de soirée, mais si vous utilisez votre téléphone de manière classique, vous devriez pouvoir tenir la journée sans problèmes.

Conclusion

Le rapport qualité-prix du Moto G est incroyable. Ce n’est pas l’appareil le plus puissant du marché, mais il est bien fait, fiable et dispensé de tous les logiciels inutiles qui ralentissent habituellement les smartphones d’entrée de gamme.

On regrette que l’appareil photo soit décevant et que la puce 4G LTE ne soit pas présente, mais c’est un bon appareil. L’expérience Android presque pure est fantastique, l’écran est magnifique, et si vous voulez mon opinion, ce téléphone est une bombe. Si vous cherchez un smartphone Android pas cher, mais robuste, ne cherchez plus. Le Moto G est le meilleur choix possible pour l’instant.

Sources de certaines photos : 1 et 2

Related Articles

Android vs iOS : Pourquoi de plus en plus de développeurs choisissent Android ?

Frederic

News Republic, le meilleur de l’actu

Olivier

Test de l’Asus MeMo Pad HD 7 : Une tablette de 7″ à moins de 130€

Frederic

3 comments

Leave a Comment