Actualité

Protection des données des utilisateurs : Android préféré à IOS

Photo : Android préféré à IOS

Les agents diplomatiques travaillent désormais avec des tablettes sous Android dans le cadre de leur fonction ; en rénovant son SI, le Ministère des Affaires étrangères ne s’est focalisé que sur l’Os de google : Android préféré à IOS, en protégeant ainsi ces tablettes contre les divers incidents, provoqués à distance ou non par exemple. Dans la pratique, le Quai d’Orsay, qui est connu pour être très conservateur, a décidé lui aussi de moderniser sa manière de faire. Un des points importants était entre autres la numérisation des courriers diplomatiques, lesquels semblent occuper beaucoup plus d’espace qu’il ne le faudrait en télégramme, et qui sont susceptibles d’être erronés ou falsifiés. Il fallait alors trouver un système d’exploitation qui pourrait sécuriser ces courriers et qui éviterait sa propagation entre multiples mobiles. Le choix a paru évident de pencher pour Android, avec sa solution hardware cryptosmart d’Ercom qui protégerait plus le terminal du téléphone mobile. Il suffit, affirme Charles d’Aumale, Directeur Marketing du groupe, que les tablettes Samsung soient synchronisées.

Photo : Android préféré à IOS

Android mieux sécurisé qu’IOS ?

Appuyé par Oranges Business Services, le groupe Ercom veut faire d’Android la plate-forme sécurisée, grâce à son système ouvert qui est bien assez grand pour les pirates et les hackers. Ainsi, les tablettes seront des plus sécurisées dans le sens où elles disposent de carte de puce EALS protégée directement par l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information. Par ailleurs, même si la tablette rencontre des bugs ou se perd, il est tout à fait possible de protéger les données sauvegardées, car elles seront transmises au SI. Il n’en reste pas moins qu’Ercom hésite sur la fiabilité que ce soit de l’Android ou d’Apple concernant les lecteurs d’empreinte. Aussi, à Ercom de promouvoir qu’il est nécessaire pour eux de combiner le système d’exploitation choisi avec un dispositif de protection.  Quant au budget, la firme ne cite aucun chiffre. Par contre, il est possible de remarquer que tout va assez bien pour Ercom ; vu le contexte actuel sur les piratages et les vols d’informations, il assume sa position de vouloir mener à bien ces projets qui protégeront les terminaux des tablettes Android préféré à IOS. D’où, de plus en plus d’entreprises tentent de faire attention à ces incidents, en attendant les solutions justement proposées comme ce cas, la tablette protégée. Les recherches vont même jusqu’à protéger les conversations téléphoniques, par le biais de la sécurisation de la voix ; surtout à cause de la situation présente où de nombreuses discussions importantes sont sur écoute.

Related Articles

enTourage eDGe : plus d’informations et des photos

interv

Xiaomi Mi3 : 100 000 unités ont trouvé preneur en 86 secondes seulement

Olivier

Le nom de la prochaine version d’Android serait Android Lion

Olivier

1 comment