Actualité

Les smartphones Android encore une fois ciblent des hackers

Photo : smartphone Android

Mettre à jour ses applications est devenu une vraie roulette russe, car les applications les plus populaires telles que Twiter, Facebook, Snapchat et même Candy Crush Saga peuvent être infectées.

Photo : smartphone Android

Un virus qui risque de rendre inutilisable son smartphone

Un nouveau malware vient de faire son apparition ce weekend. Le malware et ses variantes portent les noms de Shedun ou GhostPush, Shuane et ShiftyBug ou Kemoge.  Les propriétaires de smartphone Android doivent désormais être vigilants. Pour confondre les utilisateurs, le malware peut prendre la forme des applications les populaires telles que Twiter, Facebook… et en pensant faire une mise à jour de son application, les utilisateurs téléchargent en réalité un cheval de Troie.

Les hackers vont encore plus loin, car le logiciel malveillant propose les mêmes fonctionnalités que le logiciel mit à jour, mais intègrent des publicités intempestives qui sont en même temps d’autres malwares susceptible d’infecter le terminal. À part cela, il va même jusqu’à voler les données personnelles se trouvant sur le terminal.

Les applications du Play Store épargné

Selon la société près de 20 000 d’applications sont infectés par ce malware et il est difficile de s’en débarrasser puisqu’il s’installe dans la racine du terminal comme étant des fichiers système et son quasi impossible à enlever, ce qui incite les utilisateurs infectés à acheter un nouveau smartphone.

Pour éviter d’être infecté par ce virus (malware). Il est impératif d’effectuer ses mises à jour de son smartphone Android via le Play Store (la boutique officielle) et non par le biais des plateformes de téléchargement tierces selon Numerama. Ces derniers ne sont pas contrôles par le géant Americain, ce qui implique de très gros risques.

Related Articles

Un nouveau bug pour le Galaxy Nexus

Olivier

1er jour du MWC : première partie

Olivier

Microsoft, à la portée de tous

Olivier

10 comments