Actualité

La protection par copyright des API Java

Photo : API Java

Opposé à Oracle  depuis quelque temps pour la violation des brevets Android, Google ne se laisse pas faire face à la décision de la cour d’appel. Celle-ci a en effet considéré que les API Java incriminées étaient soumises au régime de copyright et cette décision a été confirmée en appel, mais la firme de Mountain View ne compte pas abandonner si facilement.

Photo : API Java

En effet,  elle a sollicité la cour suprême des États-Unis afin que cette dernière casse le jugement. Pour appuyer sa demande, Google a donné aux juges une pétition qui stipule qu’une jurisprudence qui appliquerait les droits d’auteur pour les API est dangereuse. Elle juge que cette décision, qui permettrait aux applications de parler entre elles, est risquée en prenant exemple sur le clavier QWERTY déposé par Remington. « Il s’agissait d’une conception originale et créative, mais Remington n’avait pas le droit de s’approprier entièrement les investissements réalisés par d’autres pour intégrer l’utilisation du clavier », affirme Google en parlant du clavier QWERTY, et qu’en soumettant un copyright sur ce standard, l’auteur aurait pu demander aux grandes firmes, de ne pas l’intégrer sur les ordinateurs.  Google reconduit les mêmes arguments utilisés lors de l’appel dans cette requête à la cour suprême même si logiquement Java est un produit open source, donc en créer des dérivés doit être permis.

Related Articles

Un smartphone LG à deux écrans découvert en Angleterre

Le Motorola Motoroi débarque en Corée

Olivier

Unboxing du HTC Magic

Olivier

Leave a Comment