Développement Android Tests et Dossiers

CyanogenMod vs Paranoid Android : 2 ROM pour Android Jelly Bean

CyanogenMod vs Paranoid Android 30072

Le choix de la meilleure ROM android n’est pas une mince affaire, c’est pourquoi nous vous proposons une comparaison entre deux des ROM Android Jelly Bean les plus populaires pour en déduire celle qui répondrait  le mieux à vos attentes.

Cette comparaison a été menée sur un Samsung Galaxy S2, un Smartphone alimenté par le processeur Exynos 4 de Samsung, célèbre pour ses déboires au niveau des ROM personnalisées. Il peut donc y avoir de mauvaises expériences par rapport à l’utilisation de CyanogenMod sur ces appareils. On peut par exemple avoir un crash de l’application 3D et d’autres incidents similaires qui se produisent avec le build. Les dernières versions de Paranoid Android ne font pas non plus beaucoup mieux lorsqu’on utilise un Smartphone comme le Samsung Galaxy S2. De ce fait, les utilisateurs sont généralement tournés une version non officielle.

Paranoid Android 3 + et CyanogenMod 10.1 sont tous les deux basés sur la version d’android 4.2.2 Jelly Bean, ils sont livrés avec des fonctionnalités très récentes telles que Google Now et bien d’autres applications. Cependant, Paranoid Android (PA) dispose d’un petit « plus » en offrant la possibilité de sauvegarde des images sur une carte SD, et cela n’est pas compris dans la version CyanogenMod (CM) 10.1. Les deux ROMs sont très faciles à utiliser, avec un temps d’attente réduit même sur un vieux Smartphone comme le Galaxy S2. Il n’y a aucun delai au démarrage de l’appareil ou des applications, la navigation devient plus rapide. Ces ROM possèdent tous deux des caractéristiques communes, à commencer par le gestionnaire DSP, jusqu’au lanceur.

CyanogenMod vs Paranoid Android 30071

Les contrôles de PIE varient en fonction du terminal que vous utilisez, et il arrive qu’ils soient absents de certaines versions de CyanogenMod. Mais de toute évidence, cette fonctionnalité peut occasionner de légers bugs qui se traduisent par une lenteur du clavier ainsi que des applications qui se trouvent sur le côté bas de l’écran. C’est en effet la zone de déclenchement de contrôle de la PIE. Si cette fonctionnalité est présente, il serait judicieux de la désactiver pour éviter ces désagréments. On peut toujours la remplacer par la suite en y accédant par le bouton physique du Samsung Galaxy S2 par exemple. Ceux qui souhaitent garder cette fonction active peuvent tout simplement la déplacer.

Sur Paranoid Android la fonction multitâche s’exécute sans trop d’efforts, et Halo est une excellente option pour essayer cette fonction, pour ne pas dire la meilleure. La démarche est simple, il suffit de cliquer sur le cercle lorsqu’une notification arrive et cela va ouvrir systématiquement l’application concernée, permettant ainsi à l’utilisateur d’accéder à toutes les fonctionnalités de cette application, sans avoir à fermer les applications en cours. Le CyanogenMod se caractérise par sa réactivité, le temps d’affichage dans la barre de notification est très réduit, mais cette barre ne fonctionne qu’avec un nombre limité d’applications. Le CM se retrouve alors désavantagé de ce côté.

Une des particularités de Halo est que l’utilisateur pourra ajouter des applications pour faciliter l’accès à celles qu’ils définiront comme ses favoris et les avoir sous la main assez rapidement quand ils en auront besoin. Après avoir utilisé Halo, il devient difficile de s’en passer et il est donc compréhensible que les utilisateurs se retrouvent en difficulté quand il faut passer à un autre ROM qui ne dispose pas de cette même fonction multitâche.

CyanogenMod vs Paranoid Android 30072

L’aspect des propriétés hybrides de Paranoid Android est très subjectif, il peut être personnalisé selon les goûts, bien plus même que d’autres ROM. Combiné au menu « Paramètres », il permet de modifier les appareils PPI et d’améliorer la mise en page, ce qui pourrait transformer le Smartphone en minitablette que chacun ajustera en fonction de ses besoins au niveau de l’application DPI et du système de couleurs.

Les DPI personnalisés peuvent aider à créer un supplément d’espace et mettre en place des fonctionnalités optimisées pour les tablettes, même sur un modeste téléphone de 4,3 pouces et d’un affichage de 480 x 800 pixels. Au début on peut avoir l’impression que les images rétrécissent et que les applications s’affichent d’une manière étrange, mais on peut facilement retrouver l’équilibre entre l’affichage d’une tablette et celui du Smartphone pour que l’écran soit plus facile à lire. Il faut dire que tout dépend aussi de l’application, pour les e-mails par exemple, c’est une bonne chose d’avoir la version optimisée pour tablette sur le téléphone.

Le verdict final annonce Paranoid Android comme vainqueur, c’est une ROM unique, il procure un parfait équilibre entre les caractéristiques et les modifications amenées aux applications par défaut sur Android. C’est ce qui lui confère un avantage comparé à CyanogenMod, ensuite tout est question de préférence, du moins pour ma part je ne reviendrai pas vers CyanogenMod avant la mise à jour 10.2.

Source

Related Articles

Test du HTC One par Lesnumeriques

Faly

Custom Car Home – Une home spéciale voiture entièrement customisable

Olivier

Test de Google Keep

Olivier

1 comment

Leave a Comment