4 Commentaires à “3G vs 4G : savez-vous faire la différence ?”

  1. fred dit :

    avec un test de débit chez b&you iphone 5
    3G = dans les alentours de 20mega
    4G = dans les alentours de 30mega

    (test fait à Rosny-sous-Bois)

  2. Transformer alias Diki dit :

    Bonjour tout le monde ! :)

    Voici un sujet qui mérite de s’y pencher un peu plus en détail…

    Il faut d’ores et déjà bien faire la distinction en deux caractéristiques techniques gravitant autour de la Capacité d’une architecture Réseau Mobile à s’ouvrir au monde, et celle de la Capacité des Opérateurs de Téléphonie Mobile à fournir la pleine charge de leur infrastructure Réseau Mobile.

    La corrélation existante entre ces deux critères techniques est cruciale, puisqu’elle détermine la réelle performance exploitable par le Consommateur! :)

    La problématique actuelle est toujours la même, c’est à dire que les contrats signés entre opérateurs mobiles, les opérateurs d’immeubles et les exploitants de lieux d’affaires/commerciaux sont fondamentalement incohérents et inadaptés aux besoins du consommateur « lambda »… Pour des raisons occultes et financières les exploitants et opérateurs « brident » volontairement la « Capacité réelle » de leur infrastructure réseau mobile. Le souci n’est pas tellement de savoir comment, mais POURQUOI !!??!! :)

    Les exemples sont nombreux, mais prenons l’exemple de SFR (pour ne pas le citer) qui a sciemment prix le monopole de tout un quartier de la ville de Paris en signant un contrat (à la limite de la concurrence déloyale!:) avec l’Opérateur d’Immeuble « Paris Habitat »… Les conséquences sont désastreuses puisque ce lien contractuelle porte un préjudice énorme aux autres opérateurs mobiles (comme Orange! par exemple :), en jugulant leur propre développement infra-structurel réseau (nombre de Tour d’immeuble Paris Habitat important).

    L’ironie de cette « farce » tourne à son comble quand on sait que tout F.A.I est en droit d’utiliser l’infrastructure réseau d’un concurrent pour migrer une offre ADSL ou Fibre Optique d’un client vers la sienne! :) Sauf qu’ici cette possibilité a été enclavée à sa source par ces mêmes opérateurs mobiles par le biais d’artifices juridiques et commerciaux mis en oeuvre entre les opérateurs mobiles et opérateurs d’immeubles! :)

    Le résultat de toute cette « farce » se résume par un débit instable et/ou réduit du réseau 4G qui sera donc fonction du lieu où vous vous situez!

    Concernant la remarque de Fred plus haut, il faut savoir qu’un simple test de débit en ligne d’une connexion internet en 4G est variable dans le temps et l’espace…

    Par exemple, lorsque j’ai lancé à 3 reprises un test en ligne avec « Speed Test », j’ai pu constater que les résultats n’étaient pas identiques. Le dernier test m’affichait une accroissement constant du débit (download) durant 1mn en débutant à 7.56 M.bits/sec pour atteindre finalement 10.67 M.bits/sec et ceci avec une seule barrette en réception 4G (test effectué dans le 75004 Avenue Saint Antoine) Lorsque j’ai réalisé ce même test en extérieur, même localisation à 200m près, la 4G passait à 4 barrettes et le test a donné un résultat optimal à 58 M.bits/sec.

    Maintenant, voici un autre test identique situé dans le 75019 où justement SFR a organisé ce « monopole » évoqué plus haut. Le débit affichait 1.86 M.bits/sec en « download »!! avec une seule barrette 4G en réception :) LoL!! Vous saisissez maintenant ?

    En conclusion, il faudra patienter encore 2 ou 3 ans avant de voir toutes les infrastructures réseaux mobiles s’ouvrir à pleine charge vers le consommateur, lorsque tous ces artifices juridiques et commerciaux auront cessé leurs pratiques effrénées de  » concurrence monopoliste »…

  3. Transformer alias Diki dit :

    Erratum: « concurrence monopolistique » (et non concurrence monopoliste)

    • datatrack dit :

      On ne vous en voudras pas pour ça ;o)
      Merci pour ces informations.
      TRÈS instructif
      cdrlt
      Datatrack

Laisser un commentaire sur PGP